Ecouter sa petite voix intérieure

« On peut fort bien vivre sans âme, il n’y a pas de quoi en faire une histoire, cela arrive très souvent. Le seul problème c’est que les choses ne viennent plus vers vous, quand vous les appelez par leur nom . »

Christian Bobin

Toile : Viviane Semard
Toile : Viviane Semard

J’ai découvert cette toile, il y a quelques jours déjà et je me suis arrêtée un long instant, étonnée d’y trouver une illustration de mon monde intérieur du moment. L’art sert vraiment à  cela. A nous renvoyer quelque chose de nous-même de si volatile que même les pensées n’arrivent pas à le fixer.  Je contemple donc cette toile et j’y vois la multitude des voix qui se manifestent dans mon esprit au quotidien. Non je ne suis pas schizophrène, je vous rassure, mais  il m’arrive d’être l’arbitre impuissante d’un conflit récurrent entre la peur et la confiance. Je travaille à la réconciliation et j’avais envie de partager mon expérience du sujet, car c’est une thématique qui revient souvent, autour de moi et en moi.

Pendant des années, j’ai eu peur. Surtout de l’avenir. J »ai longtemps été une scénariste d’anticipation négative très inspirée. Imaginer le pire, pour se prémunir du pire. Envisager l’échec, avant même qu’il ne se présente. Recevoir un coup de fil et en un instant, voir défiler une série de catastrophes. Se rendre à un entretien ou à un concours et penser, ça ne marchera pas. L’enfer, n’existe pas en dehors de nous. Il est bâti à partir du fertile terreau de  nos angoisses.

Quand je m’engageais  dans des actions qui me plaisaient à l’issue incertaine, comme le sont par essence, toutes les actions nouvelles, j’entendais aussitôt une voix qui me disait : » Tu n’y arriveras pas. Calme tes ardeurs. Sois raisonnable. On ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Peut-être devrais-tu voir moins grand. Arrête de rêver. C’est pas gagné « . Docile, j’écoutais alors la voix de la peur et cela me conduisait à la paralysie. Surtout ne pas bouger. Surtout faire comme tout le monde. Ne pas rêver trop grand. Eviter la souffrance de la désillusion. Surtout ne rien tenter de nouveau. On ne sait jamais, on pourrait se faire mal, me disait cette voix. On pourrait faire une demande et être rejeté. On pourrait faire confiance à quelqu’un et être trahi. On pourrait aimer et ne pas être aimé en retour. On pourrait se dévoiler et être piétiné. On pourrait surtout se tromper.Et ça ne se fait pas de se tromper. Mieux vaut donc ne rien tenter. C’est plus prudent.

Mais un jour, une autre voix s’est fait entendre. Une voix qui avait la candeur et l’assurance d’une petite fille rieuse, une petite fille  à qui personne n’avait encore appris à avoir peur. Cette voix là ne disait pas : » On va réussir, tout ce qu’on va entreprendre  « . Elle disait plutôt : » J’aime faire cela, car quand je fais cela, mon coeur bat, je me sens alors légère, inspirée, dynamisée, joyeuse « . En un mot : vivante. Et parce que elle se sentait vivante, alors elle avait naturellement confiance.

Puis j’ai écouté plus attentivement. Encore et encore. Et j’ai compris, que la voix de la peur, n’était pas vraiment la mienne, mais celles de tous les autres, qui ont eu peur avant moi, de tous ceux qui ont eu peur pour moi. Tous ces autres qui ont défilé dans ma vie, parents, amis, instituteurs et même employeurs. Tous ces autres qui au fond avaient peur d’eux-même, de leurs propres erreurs, de leurs propres échecs et qui n’ont cessé de me répéter qu’il fallait faire attention, surtout ne rien tenter de nouveau, surtout ne pas suivre ses rêves. Surtout ne pas croire que la vie est capable de nous offrir le meilleur.

La peur est contagieuse. C’est un virus très puissant. Et bien souvent elle s’est infiltrée en moi, comme un poison. Et chaque goutte de peur a progressivement paralysé tout élan, tout désir de changement.

Mais vivre dans la peur, ce n’est pas vivre. Et l’autre voix a commencé à me le rappeler. Elle avait besoin d’espace pour exister. Je n’écoutais pas toujours et moins j’écoutais, plus une sorte de malaise  commençait à s’insinuer en moi. Ce malaise avait la forme d’un grand trou noir. Aucune étoile à l’horizon, rien qu’un immense vide totalement sombre. Et je me disais alors : c’est donc cela vivre ? Serait-ce donc cet absurde voyage guidé par la peur ?

L’autre partie se réveillait à chaque fois qu’une rencontre bienveillante se présentait sur mon chemin, à chaque fois, que je m’émerveillais de la beauté de la nature, à chaque fois, que quelque chose de bon et de positif entrait dans ma vie. Et cette partie là, me disait :  » Tu vois, c’est cela la vie, c’est une énergie en mouvement, c’est la fluidité, c’est l’échange, c’est la confiance que tout vient à toi si tu ouvres ton coeur, si tu sais donner mais aussi recevoir, si tu sais demander et accepter l’aide des autres, si tu as foi en toi et en tes aspirations profondes « .

Aujourd’hui la voix de la peur n’a pas disparu. Elle ne disparaîtra jamais. Elle fait partie de moi. Mais je la reconnais. Je l’apprivoise. Je la remercie parfois, car je sais que son intention positive est de me protéger, mais je ne lui donne plus les pleins pouvoirs, en tous cas pas tous les jours. Alors la confiance a commencé à se sentir moins à l’étroit. Alors la confiance s’est installée au creux de mon ventre et au centre de mon coeur. Je pense à ce que je souhaite vivre et obtenir et c’est elle qui m’encourage, c’est elle qui me répète que je mérite le meilleur et que j’ai le droit d’être heureuse comme chaque être humain sur cette terre.

Et alors la magie de la vie a commencé à se manifester. Alors de belles rencontres sont arrivées, juste au bon moment. Alors des opportunités se sont présentées. La confiance est partie devant en éclaireur et m’a montré la voie à suivre.

La voix de la confiance, doit cependant être nourrie d’énergie positive au quotidien,  sinon elle redevient vite aphone. Il est donc nécessaire de prendre soin d’elle, en lui offrant des pensées positives, des pensées de gratitude, des pensées de bienveillance.  Elle aime bien ça la confiance, ça la renforce, ça la réjouit, ça lui donne du carburant pour nous emmener plus loin. La confiance n’aime pas qu’on se maltraite, qu’on se dénigre, qu’on se contente de peu, qu’on se blâme pour nos erreurs. La confiance a besoin que nous soyons en empathie avec nous-même, que nous apprenions de nos erreurs et que nous ayons des objectifs élevés qui font vibrer notre coeur, car elle sait que rien n’est impossible pour elle.

Plus j’avance, plus j’ai tendance à la croire.

Et vous  ? Quelle voix écoutez-vous ?

Sandra C.

©larevolutioninterieure.com

About these ads

59 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. monnet
    jan 29, 2014 @ 11:12:38

    Ma chère Sandra,je me reconnais évidemment dans ton récit! Et je fais la même analyse que toi! nos peurs ne sont pas les notres! La confiance que l’on ne nous donne pas au départ est du coup plus difficile à acquérir mais pas impossible! Le travail sur soi ( c’est mon cas via la thérapie) a été pour moi un excellent guide vers ma renaissance! Et comme tu l’écris les belles rencontres se sont produites! Apprendre à s’aimer,et se sentir à sa place! et désirée! Je ne suis pas au bout du travail,mais je suis tellement heureuse de tous les changements! Et effectivement la peur ou le manque de confiance sont toujours là,mais identifiables et maitrisables! Merci à toi pour ce texte,je pense que beaucoup s’y reconnaitront.Affectueuses pensées et plein de bisous et de bonnes choses pour toi.
    Corinne

    Répondre

  2. Sandra C.
    jan 29, 2014 @ 11:16:35

    Merci chère Corinne pour ce partage.
    Plein de bonnes choses pour toi aussi et tous mes encouragements sur le chemin de la renaissance.
    Travailler sur soi n’est pas un luxe, c’est ce qui permet aussi d’avancer. Cela demande du courage, de s’attaquer à ce grand chantier de reconstruction , y’a de l’archéologie préventive, puis on découvre le trésor. Et là ça commence à devenir une belle aventure la vie. :)

    Répondre

  3. etincelledevie
    jan 29, 2014 @ 11:31:48

    Merci beaucoup ce texte, exactement comme je le pense souvent :)

    Répondre

  4. Biancat
    jan 29, 2014 @ 11:36:40

    J’adore cet article, qui résonne de façon tout à fait particulière car c’est précisément à ces mêmes conclusions que je suis récemment arrivée par mon vécu. Merci d’avoir mis des mots dessus et de me conforter dans ma décision de suivre la voie de la confiance en soi plutôt que celle de la peur, qui est comme tu le soulignes bien, un véritable poison ! Belle journée à toi Sandra :)

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 29, 2014 @ 11:38:31

      c’est un plaisir et je suis heureuse de voir que je ne suis pas seule à être arrivée à cette conclusion. c’est encourageant :) merci de ce message. et bonne route sur la voie du coeur :) dans la confiance !

      Répondre

  5. Coco
    jan 29, 2014 @ 12:05:29

    Très bon texte. Même démarche, peut-être… En tout cas, faut pas avoir peur de ses peurs ! :P

    Répondre

  6. monnet
    jan 29, 2014 @ 13:20:43

    Merci Sandra! et merci à tous. ♥

    Répondre

  7. zabou83
    jan 29, 2014 @ 16:33:14

    Merci Sandra pour ce très beau texte, qui parle à mon cœur ! Si je te racontais ma vie, tu verrais à quel point j’ai vécu dans la peur, une peur invivable (d’ailleurs je n’ai pas vécu…). Je commence à peine à écouter « la confiance », et je me sens différente. La peur est toujours là, comme tu dis, mais je l’écoute moins (quoique des fois, elle parle fort ;-) ). Je mérite d’être heureuse moi aussi ! :-)
    Bisous et belle soirée
    A bientôt

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 29, 2014 @ 16:38:32

      merci zabou pour ce partage. et oui tu mérites le bonheur, tu mérites le meilleur. comme nous tous.
      Bravo pour le chemin parcouru, il faut savoir célébrer cela tous mes encouragements sur ton chemin :)

      Répondre

  8. legascon
    jan 29, 2014 @ 19:32:20

    Salut Sandra ,

    J’apprécie vraiment ce que tu viens d’écrire :-)

    ça entre tout à fait dans le cheminement que j’ai entrepris depuis des dizaines d’années maintenant …

    Et j’ai eu la chance de toujours trouver la coïncidence, l’opportunité, la bonne fortune, l’occasion rêvée juste au moment où c’était nécessaire, si tu vois ce que je veux dire…

    :-)

    Mieux , même les lectures, les films , les études, les rencontres, les livres …

    Tout , à un moment donné se présente lorsque l’Univers se rend compte que tu es mûre pour aller de l’avant !

    suis ton coeur…ne le lâches jamais…c’est la voix de ton intuition !
    en fait, le coeur est avec ton être intérieur ( énergie qui te crée )le moteur qui, une fois que tu as embarqué dans le train de la Vie ! de la vraie Vie , ne t’abandonnera jamais !

    La voix qui te freine, c’est celle de l’analyse , celle du cerveau, celle du conditionnement familial, social….de la petite fille bien éduquée qui a versé bien des larmes pour en arriver là !

    A six ans, elle va devenir un petit singe savant et oublie qu’avant cet âge, elle était connectée au Grand Tout…

    Tu es bien partie…

    Parfois tu douteras , tu essayeras même de redevenir comme avant si tu te rends compte que tu n’est plus dans la logique de Monsieur et Madame  » tout le monde  » ; et puis tu te sentiras mal à l’aise, parce que pour ressembler aux autres tu lâcheras ce qui fait ta nature profonde…
    Ne lâches jamais rien ! vis ta vie comme si c’était le dernier jour de ta vie…

    Et pour être bien avec soi, il faut vivre sa seconde actuelle ! point !

    ici et maintenant ! pas de projets à trop long terme , parce que tu ne sais pas si tu vivras encore dans une minute…
    Alors, à quoi ça sert d’avoir peur ?

    Lâches l’analyse ! dis à cette petite voix qui te fait douter d’aller se faire voir ailleurs et privilégie la petite fille qui est encore en toi et qui veut continuer à jouer…

    Et surtout, dis à Christian Bobin que celui qui n’a pas d’âme ne peut vivre qu’avec une camisole de force dans un hôpital psychiatrique ! Il n’y a pas d’avenir pour ce monstre là !

    bonne soirée !

    Legascon

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 29, 2014 @ 21:58:41

      Quel magnifique message, superbe témoignage. Cela me touche vraiment en profondeur, parce que ça sent le vécu, et que l’expérience parle plus fort que toutes les théories du monde. Merci aussi pour tes encouragements qui viennent au bon moment. Merci d’avoir pris le temps d’écrire ces lignes :) lumineuse soirée à toi :) je crois que je relirai souvent ce message !

      Répondre

      • legascon
        jan 29, 2014 @ 22:44:53

        ça me fait plaisir Sandra , effectivement c’est du vécu et je continue à travailler sans relâche là-dessus parce que même à 68 ans…

        Je dirai même plus ! surtout à 68 ans , on est marqués en profondeur par le formatage éducatif…

        toi, tu as trouvé ça encore jeune et vu ce qui se passe actuellement dans ce monde tu vivras des moments de profonde satisfaction de t’être choisie plutôt que de choisir de rester dans le troupeau à suivre les rails qu’on cherche à nous imposer ;

        Si tu as déjà lu Jonathan Livingston le goêlan de Richard Bach , tu comprendras que tu es de cette lignée !

        En tous cas , si tu as un doute sur quoique ce soit, écris moi, je te donnerai toujours l’heure juste !
        :-)

        Bonne nuit

        Legascon

      • Sandra C.
        jan 30, 2014 @ 06:31:29

        Juste un mot. MERCI.

      • legascon
        jan 30, 2014 @ 07:09:18

        :-)

      • legascon
        jan 30, 2014 @ 11:42:26

        Peut être, en prenant ton temps , trouveras-tu le moment de partager avec Jiddu Krishnamurti quelques pistes sur la peur :-)

      • Sandra C.
        jan 31, 2014 @ 06:44:13

        merci :) je vais écouter ça, j’ai déjà lu des bouquins de lui, mais c’est encore mieux de l’entendre

      • legascon
        jan 31, 2014 @ 12:02:22

        surtout qu’il est proche dans cette vidéo de tes préoccupations actuelles !
        bises

      • Sandra C.
        jan 31, 2014 @ 19:42:49

        oui :) merci !

  9. josiecoccinelle
    jan 29, 2014 @ 21:25:13

    Ce texte est merveilleux! Très réconfortant…merci…

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 29, 2014 @ 22:00:02

      C’est un plaisir. heureuse qu’il résonne josie . merci de votre message .il est aussi réconfortant pour moi. je me sens moins seule dans mon monde d’un coup :)

      Répondre

  10. berger elisabeth
    jan 29, 2014 @ 21:32:04

    Je me suis bien reconnue dans ton récit, Sandra, dans cette survie, toujours menacée par la peur d’une catastrophe imminente.
    Comme tu dis, la plus grande partie de ce poison vient de notre hérédité, de notre éducation et des schémas de pensée que nous avons adoptés.
    Regarder sa peur en face, la conscientiser, comprendre d’où elle vient est un grand pas pour l’apprivoiser.
    Car elle ne disparaîtra jamais vraiment, elle peut même nous apprendre beaucoup de choses sur nous car, souvent elle s’est mise comme un mécanisme de protection.
    Je crois que l’essentiel de notre cheminement, est de passer de la peur à l’amour car lui seul est plus fort que tout.
    Merci pour ton billet, magnifique comme toujours

    Répondre

  11. Jane
    jan 30, 2014 @ 02:08:38

    Je me demande si ont est confronté à cela toute notre vie… c’est tellement plus facile d’écouter la voix du négatif… mais j’apprend chaque jour à écouter la voix de la confiance et je m’améliore vraiment :)

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 30, 2014 @ 06:34:46

      coucou jane.
      je pense qu vivre sans la peur n’est pas possible, et pourrait même être dangereux, mais co-habiter avec elle en sachant que ce n’est pas elle qui détient la vérité, c’est possible. la voix de la confiance nous emmène tellement plus loin :)

      Répondre

  12. Mélanie
    jan 30, 2014 @ 06:27:08

    excellent post… j’aime bcp Bobin, grand écrivain, peu connu par nos compatriotes… j’ai utilisé qqs citations, aussi:

    http://myvirtualplayground.wordpress.com/?s=christian+bobin

    * * *
    un jeudi serein, tonnes d’inspiration et amitiés toulousaines, Mélanie

    Répondre

  13. Julie Sabatier
    jan 30, 2014 @ 13:14:19

    La Voi(e)x du Cœur :)

    Répondre

  14. Julie Sabatier
    jan 30, 2014 @ 13:17:41

    Je ne suis pas sûre que mon mot soit passé, alors je le repose là!

    Je disais donc: la Voi(e)x du Cœur :)

    Répondre

  15. zenblogueur
    jan 30, 2014 @ 18:14:33

    Bonsoir Sandra . Très bel article clair et précis sur le sujet .
    Acceptes tu que je le reblog ? Bonne soirée

    Répondre

  16. louise
    jan 30, 2014 @ 19:03:27

    Je me suis reconnue dans ce texte. Merci pour le partage!!! :)

    Répondre

  17. Polina
    jan 31, 2014 @ 08:36:03

    Sandra, c’est merveilleux comme ton texte a fait echo en mon fort intérieur (et apparemment chez nombreux de tes lecteurs), si bien écrit et criant de vérité ! J’ai vécu dans ce genre de peur pendant deux ans, mais cette peur de l’échec n’est-elle pas le pire fardeau des personnalités ambitieuses ? A force de vouloir être au top, on finit par ne plus tolérer la moindre faille, et cette peur faisant de chaque « mouche un éléphant ». Pas de place pour le faux-pas. Apprivoiser cette angoisse, la remercier certaines fois en apprenant à avancer en confiance, pour se sentir revenir à la vie.

    Répondre

    • Sandra C.
      jan 31, 2014 @ 19:39:16

      merci pour ce très beau partage. oui il y a surement de cela ce perfectionnisme qui nous empêche toute bienveillance envers nous-même…qui nous interdit tout faux pas. Merci vraiment a toi d’avoir apporté ta contribution par ton vécu :) belle soirée à toi

      Répondre

  18. Rétrolien: Confiance : un très bel article de Sandra C. | Carnets de rêves
  19. zenblogueur
    fév 02, 2014 @ 21:36:47

    A reblogué ceci sur c@p 360 ºet a ajouté:
    A lire, le très bel article de Sandra . C

    Répondre

  20. elise9
    fév 04, 2014 @ 09:27:17

    Bonjour Sandra !! :-)

    Quel écho frappant entre tes écrits et les miens…!
    Tu as lu Les quatre accords toltèques??
    Et puis ça me rappelle ma grand-mère, l’autre jour, qui, en toute bienveillance, alors que je lui dis que Croire est le plus important, me met en garde immédiatemment : oui, m’enfin, attention, à croire, on se casse le nez par la suite !
    Je suis persuadée aujourd’hui qu’il est possible de se délivrer de la peur.
    Le « danger », c’est quand cette confiance est investie à l’extérieur, dans un projet, dans une personne, une théorie, une croyance, etc.
    Alors oui, on dégringole !
    Mais le jour où la Foi est investi à l’intérieur, en nous-même, dans notre cœur, si la confiance ne dépend plus d’un résultat extérieur positif ou négatif, confiance dans TOUT ce qui arrive, de « bon » ou « mauvais », dans un certain abandon et en toute humilité, alors oui, tout devient possible, plus de peur, plus de souffrance, juste le bonheur d’Etre, soi-même, en Vie.

    MERCI pour ce très beau texte et pour tous les autres, toujours emplis d’espoir et de Vie !

    Répondre

  21. elise9
    fév 04, 2014 @ 09:31:23

    Et je crois que c’est ce qui est en train de t’arriver, la confiance investie en toi-même, même si une voix qui ne t’appartient pas te sermonne le contraire encore, de temps à autre…
    Tu sais, cette voix, que nous avons en commun je crois : « ouais m’enfin, t’emballe pas trop quand même… » ;)

    Répondre

    • Sandra C.
      fév 04, 2014 @ 09:43:13

      ouais je vois bien :)
      arrive à moment ou on a juste envie de reprendre son pouvoir, parce que le temps passe et que la vie on a juste envie de la vivre, avec ce qu’on est, avec les joies et les peines, avec les échecs et les réussites…et suivre le chemin, le coeur ouvert…vers notre réalisation

      Répondre

  22. Sandra C.
    fév 04, 2014 @ 09:32:43

    merci elise et merci pour cette belle contribution. En effet, croire et avoir la foi sont deux choses différences, la foi est une expérience intérieure, quand la croyance nous accroche à quelque chose d’extérieur à nous-même….heureuse de ces résonances …entre nous…gardons confiance que la vie nous veut du bien, même si on ne le perçoit pas toujours, il y a toujours du sens dans tout ce qui arrive, c’est à nous d’en donner :) belle journée

    Répondre

  23. Olivier
    fév 10, 2014 @ 18:28:24

    Bonjour
    Comme le dit le dicton « la peur est mauvaise conseillère ».
    On ne devrait jamais rien faire par peur, ou par la crainte de ce que peuvent engendrer nos actions (que vas dire machin, que va penser truc, mon image va en prendre un coup, etc … bullshit)
    Vous avez raison, avoir peur ne sert à rien sinon à se pourrir la vie, c’est juste un comportement masochiste.
    En ce qui me concerne j’apprends à faire confiance à mon intuition, et j’ai le sentiment que ça passe par le corps. C’est mon corps qui sent si ce que je suis en train de faire, ou que j’ai l’intention de faire est juste ou pas. C’est très puissant, et quelque fois ça peut aller à contresens total du mental … résultat, mon petit mental a quelquefois du mal à suivre … mais ça m’a apporté tellement de bonnes choses !
    Je fais le fier comme ça mais évidement j’ai encore peur de bien trop de choses :)
    Je viens de découvrir votre blog (loin d’avoir tout lu, mis en signet) et si je vous écris c’est que j’aime beaucoup le tableau de Viviane Semard, j’ai fait une recherche à ce nom mais n’ai rien trouvé …
    Merci pour vos écrits, vous avez le don de retranscrire les sentiments, c’est juste c’est beau, c’est vivant !
    Olivier

    Répondre

    • Sandra C.
      fév 10, 2014 @ 20:40:23

      merci olivier pour ce témoignage qui vient enrichir le sujet . le corps nous dit des choses, c’est exact, on l’écoute sûrement pas assez lui aussi . j’ai trouvé le tableau sur internet en surfant, mais pas de trace de l’artiste,
      merci également pour vos encouragements et bienvenu ici, :) n’hésitez pas à commenter, c’est un plaisir de partager !

      Répondre

  24. carol
    fév 12, 2014 @ 09:36:08

    Lumineuse Sandra, tu es une de ces petites lumières qui parsème le chemin….!
    ces témoignages que nous avons appris ou pas, ou connaissons ou pas, tu nous les offre périodiquement, afin d éviter d être trop dans nos tourbillons internes….. nous appelons le mental: le menteur , pleins de fois, il nous fait réagir avec cet état de survie « animal » mais nous sommes devenus bien plus élaborés et devons vivre en harmonie avec nous même et le monde qui nous entoure…..!
    Merci de ce partage…
    Carol

    Répondre

  25. Sandra C.
    fév 12, 2014 @ 10:31:49

    merci à toi carole, oui le mental nous trompe….quand il nous paralyse ….l’objectif d’être plus en harmonie avec soi demande à écouter une autre voix, celle qui sait ce dont on a besoin et ce qui nous fait du bien….

    Répondre

  26. reikilorient
    fév 16, 2014 @ 19:38:57

    Je suis venu sur ton blog, j’ai choisi un texte au « hasard » ( ouai ouai hum hum )
    et finalement, je m’en félicite.
    Vive les synchronicités
    Merci

    Répondre

  27. Jean-Baptiste
    mar 14, 2014 @ 23:55:09

    Salut Sandra.
    D’ab’, beau blog, belle démarche personnelle … et merci pour le partage, pour chercher et trouver comment décrire tout cela.
    A propos de cet article, j’ai été touché par la peinture, et par tes mots qui révèlent le conflit intérieur des multiples voix dissonantes de l’esprit.

    Je voudrais donc partager un texte, qui rejoint très bien ton expérience, puisque c’est aussi notre expérience à tous, un texte magnifique, simple, puissant. *Les Deux Loups* … et peux-etre as-tu déja rencontré cette histoire, ce conte ? (je n’ai pas parcouru tout ton blog) Bref, voila! ::

    Un vieil homme veut apprendre à son petit-fils ce qu’est la vie.

    « En chacun de nous, il y a un combat intérieur » dit-il au jeune garçon. « C’est un combat jusqu’à la mort et il se tient entre deux loups. »

    « Le premier est ténébreux. Malveillant et tortueux, il est la colère, l’envie, l’avidité, le chagrin, les regrets, l’apitoiement sur soi-même, ou encore l’arrogance, la culpabilité, le ressentiment, l’infériorité comme la supériorité, les mensonges et l’inconscience de soi. »

    « Le second est lumineux. Bienveillant, il est la simplicité, la joie, l’amour, la créativité, la sérénité, l’humilité, la gentillesse et la générosité, la liberté, la maîtrise de soi, la compréhension et la sagesse. »

    Le petit-fils réfléchit pendant un long moment. Puis, il demande à son grand-père : « Quel est le loup qui gagne ? »

    Le vieil homme sourit et lui répond : « Celui que tu nourris. »

    … Conte Cherokee ( existe aussi en version … « une vieille femme veut apprendre a sa petite fille ce qu’est la vie » ! )

    Un texte inspirant ! Assimilé, il devient pragmatique, tourné vers l’action. Hop! Quel loups suis-je en train de nourrir ? Pour relativiser ce que nous vivons, prendre du recul, abstraire, esquiver un mauvais courant, changer de direction et en saisir un meilleur.

    Si le cœur t’en dis, je t’invite à le partager sur ton blog. Tu pourras j’en suis certain trouver les bons mots pour l’encadrer, l’ouvrir, le partager.

    Que te vaya bien !

    Jean-Baptiste

    Répondre

    • Sandra C.
      mar 15, 2014 @ 06:57:37

      Merci Jean- Baptiste pour avoir apprécié cet article et laissé ce généreux commentaire !
      En effet je connaissais ce conte. Et cela me fait du bien aujourd’hui de le relire. On oublie si souvent l’essentiel.
      Nourrir le loup lumineux demande un travail de chaque instant. Une vigilance, un engagement. Heureuse de t’accueillir ici !

      Répondre

      • jibz25
        mar 15, 2014 @ 14:21:35

        Super ! si tu as déja un article sur les *deux loups* je veux bien le lien stp =)

      • Sandra C.
        mar 15, 2014 @ 19:17:06

        en fait je disais que je connaissais le conte, mais je n’en ai pas fait d’article ….peut-être que c’est toi qui va l’écrire finalement lol :) merci en tous cas pour ton intérêt ! excellente soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 689 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :