Les bienfaits du vide

" Le vide est tout puissant parce qu’il embrasse la vacuité et que tout mouvement devient alors possible. Celui qui parviendrait à faire de lui-même un espace vide où autrui pourrait librement pénétrer serait maître de toutes les situations ".

Kazuzo Okakura extrait de " Le livre du thé "

" Flying to somewhere " de la photographe Isabelle Debray

" Flying to somewhere " de la photographe Isabelle Debray

Elle est si intéressante cette photo. Quand je plonge mon regard dans ce morceau de ciel, je n’ai qu’une envie, c’est de pousser ces immeubles gris, pour agrandir cette fenêtre d’azur, qui symbolise à mes yeux l’essence même de la liberté.

Quel magnifique sujet que le vide. Souvent, pourtant,  il nous fait peur.  Le vide donne le vertige. C’est peut-être pour cette raison que nous nous empressons de le remplir.

Pendant des années, j’ai vécu dans un appartement agréablement spacieux. Et pendant des années, j’ai capitonné les murs avec toutes sortes d’affiches et de souvenirs de voyage. J’ai abreuvé mes placards d’une multitude de vêtements. Ma bibliothèque était inondée de livres et à chaque fois que je la regardais je me disais que la noyade était proche. Et puis un jour, il n’y a pas si longtemps d’ailleurs, j’ai déménagé. Et ce déménagement a été salutaire.  Il m’a permis de faire de la place.

Quand un mouvement s’amorce dans notre vie, cela signifie qu’il est temps de laisser des choses derrière soi. Un déménagement, c’est toujours un moment de bilan. Qu’est-ce que j’emmène avec moi ? Qu’est-ce que je laisse ici ? Qu’est-ce qui est essentiel ? Qu’est-ce qui m’alourdit ?

Les objets ont un âme. Ils sont animés par les souvenirs que nous projetons sur eux. Les objets qui nous entourent racontent le film de notre vie, mais est-il sain de tous les garder ?

J’ai donc déménagé, il y a quelques mois. Et en déménageant, j’ai ressenti le besoin de faire de la place à l’espace. Sans regrets. J’ai pris chaque objet en tête à tête et j’ai fini par garder ce qui était vraiment important pour moi. Et la liste s’est réduite de jours en jours. Cela ne fait pas très longtemps que je suis installée dans mon nouveau chez-moi. Mais j’ai constaté qu’il n’a plus rien à voir avec l’ancien. Quelque chose a changé parce que j’ai changé.

J’ai vidé mes placards. Je n’ai conservé que les vêtements que j’aime vraiment porter. J’ai allégé ma bibliothèque  et elle ne porte plus aujourd’hui que les livres que j’ai vraiment envie de relire. J’ai également dénudé les murs et j’ai découvert que le vide ne me faisait plus peur. Au contraire. Je respire. En gardant l’essentiel, je me suis rendue compte que j’étais déjà comblée. Et prendre conscience de cela m’a fait un bien fou. Le vide amène au détachement et donc à la liberté.

Les souvenirs que je chéris le plus tiennent dans une boîte à chaussure. Mes petits trésors se composent de lettres, de photos d’enfance et d’adolescence. Je n’ai conservé dans cette boîte que les meilleurs moments de ma vie. Cette boîte a d’ailleurs une fonction très importante : elle me rappelle d’où je viens, qui je suis et ce qui m’anime. Elle est la gardienne de mon temple intérieur. Quand je doute, j’aime y revenir, elle m’aide alors à goûter à nouveau à la saveur des choses qui comptent vraiment : l’amour, l’amitié, la beauté, le partage.

Faire l’expérience du vide à l’extérieur, c’est aussi faire l’expérience du vide en soi. Lorsqu’on trie, range, nettoie ce n’est jamais anodin. Cela signifie que nous avons besoin de faire de la place à quelque chose de nouveau.

Dernièrement, dans mon nouvel appartement, j’ai ressenti le besoin de faire encore plus de place. Je me suis séparée de tous les objets dont je ne me sers pas au quotidien. L’espace s’est alors agrandi. L’énergie circule mieux. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que juste après avoir fait de la place dans mon " chez-moi", j’ai fait de nouvelles rencontres, dans mon quartier. En l’espace d’une semaine, j’ai fait la connaissance de plus de gens qu’en trois mois.

N’ayons pas peur du vide. Le vide nous lave. Il nous élague. Il nous prépare ainsi à accueillir le nouveau dans notre vie.

Et vous ? Que dit de vous votre " chez-vous "? Avez -vous besoin  de vider votre espace ou avez-vous besoin de le remplir ?

N’hésitez pas à partager avec nous.

PS : merci à mon amie Isabelle Debray pour avoir accepté d’illustrer cet article.

©larevolutioninterieure.com

About these ads

23 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. mooonalila
    fév 25, 2014 @ 12:28:52

    Intéressant ! En ce moment, j’ai envie d’acheter des sacs poubelle de 100 litres et de faire chez moi un grand nettoyage par le vide !!! :)

    Répondre

  2. Cindy
    fév 25, 2014 @ 12:47:13

    Je vis exactement la même chose en ce moment, cet article m’aide à faire ce premier pas, d’oser aller à l’opposé de ce nous propose la société, de pouvoir dépasser les regards effarés de ma famille devant cet envie impérieuse de nudité…merci.

    Répondre

  3. Bernard Lamailloux
    fév 25, 2014 @ 16:32:32

    Merci Sandra. Je pense – tout comme toi, j’en suis sûr – que c’est aussi notre aptitude à faire le vide qui permet de laisser de la place pour d’autres choses. Comment le feraient-elles sans cela ?…

    Répondre

  4. catherine de villepion
    fév 25, 2014 @ 17:45:22

    moi aussi comme Cindy je vais déménager de mon appartement que j’occupe depuis 16 ans..et qui est rempli de tout les tiroirs regorgent de papiers,articles documents oubliés depuis longtemps!!!je passe d’un état d’angoisse à un état d’apaisement..et d’envie de renouveau,de me débarasser de tout ce remplissage qui m’étouffe et qui me rassurait..
    Catherine de V.

    Répondre

  5. flipperine
    fév 25, 2014 @ 22:33:17

    faire le vide en soi c’est oublié le passé qui nous a fait mal, faire le vide dans une maison c’est se séparer de choses inutiles que nous avons entassées en nous disant nous pourrons tjs en avoir besoin, faire le vide c’est repartir sur une autre route pour découvrir autre chose mais nous ne pouvons nous séparer de tout, il y a des objets qui sont transmis de génération en génération et de ceux là nous y tenons

    Répondre

  6. berger elisabeth
    fév 26, 2014 @ 00:54:16

    J’ai toujours aimé les grands espaces clairs à l’ambiance zen. Lors d’un déménagement, je me suis débarrassée de nombreux objets, même si je suis retournée trois fois à la poubelle de l’immeuble, avant de me résigner d’en jeter quelques-uns :D
    J’ai fait abattre une cloison et mes tables sont en verre… besoin de transparence.
    Encore un souci avec des vêtements qui s’entassent dans les placards mais bon, j’y viendrai…

    Répondre

  7. gaïa
    fév 26, 2014 @ 10:28:34

    Bonjour Sandra,
    Faire le vide ne revient-il pas à faire le silence en soi pour écouter ce qu’il a à dire ? N’est-ce pas vertigineux comme expérience ?
    Tu as l’air bien dans ton nouveau chez toi et cette énergie libre qui circule dans ton appartement est un message positif. C’est une façon symbolique de faire peau neuve et d’avancer dans la confiance.
    Bise et bonne journée.

    Répondre

  8. iambliss59
    fév 26, 2014 @ 14:18:16

    Wow! Les mots qui coulent de toi sont comme un doux miel fluide… et ils décrivent parfaitement ce que je ressens moi-même! Car j’ai la même expérience que toi, et que j’aurais pu tout aussi bien écrire le même article!!!
    Merci Sandra de partager ton expérience avec ces mots inspirés et inspirants!
    PS: je vais récupérer des affaires de mon ancien chez-moi bientôt, et je vais devoir refaire un tri (très) sélectif… je n’y aurais pas pensé, alors merci pour l’idée de la boîte qui te rappelle les meilleurs moments de ta vie et tes valeurs profondes! Cela m’aidera grandement à faire le tri! :-)

    Répondre

  9. Lunesoleil
    mar 03, 2014 @ 15:45:13

    Oui très belle photo Sandra :)

    Répondre

  10. Frentz
    mar 03, 2014 @ 20:52:04

    Après deux cancers, je suis une nouvelle fois dans une période d’incertitude. Je songe à une fin de vie proche Aussi, je me suis lancée dans un grand rangement. Je prépare ce départ tel un déménagement et j’y trouve une certaine sérénité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 670 autres abonnés

%d bloggers like this: